Actualités

Sodicam - Nos métiers

Témoignage de collaborateur-Responsable Analyse commerciale

max pic
 

« Après 4 ans sur des postes en stratégie, je m’apprête à occuper un poste terrain car j’ai jugé utile d’apprendre de manière pratique quelles sont véritablement les attentes du réseau et les besoins de la force de vente. » Maxime TOUR (Responsable Analyse commerciale)

 


 

  • Comment es-tu rentré à la Sodicam² et pour quel métier ?

Maxime Tour, 26 ans. Ma première expérience chez Renault date de 2009. Passionné de l’automobile, j’étais alors en BTS Après-Vente Automobile, j’ai effectué 2 stages chez Renault, où j’ai découvert différents départements : mécanique, carrosserie, magasins, VN…

 

C’est ensuite en retentant de décrocher un stage chez Renault en 2014 que je tombe sur une offre de la Sodicam² pour un poste d’appui sur le projet Seconde Vie pour l’Automobile au Central, en Île-de-France. J’ai bénéficié d’une autonomie totale en pilotant ce projet, qui venait alors tout juste d’être lancé. Une offre en apprentissage en Marketing m’a ensuite été proposée pour le poste de Chef de Marché Pneumatique que j’ai occupé pendant 1 an et demi. J’en suis sorti plus mature autant au niveau professionnel, grâce aux prises d’initiatives et responsabilités confiées , que personnel. Mon alternance à la Sodicam² a été un véritable tremplin m’ayant permis de décrocher mon premier job en 2016 dans mon poste actuel de Responsable Analyse Commerciale.

 

Après 4 ans passés au Central, je m’apprête à occuper un poste terrain de Conseiller Commercial mais avant je vais passer par l’Ecole de Vente. Contrairement au parcours typique consistant à faire du terrain avant d’accéder à des postes stratégiques au Central, mon parcours montre qu’il est possible d’accéder à des postes en Central sans être encore passé par le terrain . Cependant, pour améliorer mes performances en Analyse, j’ai jugé utile d’apprendre de manière pratique quelles sont véritablement les attentes du réseau et les besoins de la force de vente .

 
 

  • En quoi consiste ton métier actuel ?

L’analyste commercial est une fonction support du Marketing, du Contrôle de Gestion et de la force de vente. Dans notre équipe, d’abord nous aidons les équipes Marketing (Chefs de Marché et Responsables Méthodes de Vente) à établir leurs campagnes commerciales en fournissant l’analyse des ventes et en contribuant à la mise en place du ciblage des campagnes. Une fois la campagne terminée, nous assurons le contrôle des ventes saisies par la force de vente et des livraisons faites à nos clients. Ensuite nous travaillons avec le Contrôle de Gestion pour payer les moyens commerciaux mis en place, les primes et la part variable de la force de vente. Enfin nous assurons le pilotage des outils tels que Salesforce et Spotfire.

 

Il y a très peu de place pour l’erreur et l’hésitation dans mon métier, c’est du concret et de l’opérationnel : une erreur dans le suivi des ventes va, par exemple, handicaper la paie d’un commercial, la rigueur est donc de mise ! Travailler sur autant de sujets avec autant d’interlocuteurs demande aussi que nous soyons indulgents et nous assure un quotidien varié. Tous les jours j’acquière de nouvelles connaissances et compétences et c’est primordial car nous constituons en quelque sorte la référence en termes d’outils et d’analyse de données.

 
 

  • Un mot pour décrire la Sodicam² ?

« Une grande famille : ce qui m’a le plus marqué à la Sodicam² c’est l’ entraide entre les collaborateurs qui deviennent pour nous plus qu’une famille. L’esprit même de la Sodicam² c’est l’entraide et cela vaut surtout pour notre poste. »

 
 

  • Un Conseil pour les postulants ?

Pour les futur(e)s Sodicamien(ne)s : soyez patients! À votre arrivée vous risquez d’être submergés : entre les nouvelles choses à apprendre, sujets à traiter, organisations à connaître, il faudra prendre son temps pour apprendre intelligemment comment cela fonctionne. Soyez persévérants et travaillez avec rigueur.

 

Pour être Responsable Analyse Commerciale : le poste est plus compliqué qu’il ne paraît mais il ne faut pas avoir peur d’aller vers les autres et poser des questions !

Haut